Innovation collaborative : susciter l’engagement de ses collaborateurs

Innovation collaborative : susciter l’engagement de ses collaborateurs

Il faut encourager les démarches d’innovation collaboratives par le recours aux dernières technologies. Du capital intellectuel des collaborateurs peut naître les meilleures innovations pour les produits et services de l’entreprise.

Une idée est comme un artiste qui doit rencontrer l’agent qui le portera vers son public : il faut qu’elle trouve la personne qui la lancera. Les entreprises sont aujourd’hui de plus en plus nombreuses à lancer des défis d’idées, rassemblant pendant un temps court leurs collaborateurs autour d’un thème. Le principal défi à relever dans cette démarche d’innovation est de susciter l’engagement des collaborateurs. Comment, donc, convaincre et donner envie de participer à un projet collaboratif qui va améliorer la performance de l’entreprise, dans un contexte général de transformation numérique ?

 

Installer un climat propice à l’innovation

L’engagement des collaborateurs est aujourd’hui le plus souvent cherché via l’organisation de défis internes. Si l’approche concurrentielle est la plus courante, ce n’est pour autant pas la meilleure, en raison de son caractère éphémère qui ne permet pas d’installer une énergie positive de collaboration ayant un impact durable sur l’entreprise. Il faut au contraire mettre en place une démarche globale et pérenne de transformation interne, mobilisant tous les collaborateurs.

 

Créer cet environnement de collaboration et d’innovation durable implique, pour l’entreprise, de se doter des moyens de ses ambitions. Des moyens techniques, bien sûr (plateformes, fablabs*) humains aussi (conseil, accompagnement) et enfin de mettre à disposition des intrapreneurs les ressources nécessaires pour faire émerger des projets.

 

Thales a, par exemple, mis à disposition de ses intrapreneurs une équipe de 150 personnes pour les accompagner dans la réalisation de leurs projets. Si les entreprises ne disposent d’aucune garantie que des projets naîtront bel et bien, ces investissements sont essentiels pour envoyer un message clair aux collaborateurs : «  osez  » ; et instaurer ainsi un climat de confiance nécessaire à l’innovation.

 

Des projets ambitieux pour transformer l’entreprise

Pour que cette démarche fonctionne, l’aboutissement doit en être connu. Il faut donc faire preuve de pédagogie, en expliquant la méthode de sélection des projets, qui doit s’appuyer sur des procédés d’intelligence collective tenant compte de l’avis de l’entreprise dans sa globalité.

 

Car la finalité de toute démarche d’innovation est bien entendu de faire naître des produits ou services qui assureront un retour sur investissement à l’entreprise. Pour y parvenir, il faut recueillir des propositions de projets ambitieuses mais surtout réalisables. En 2018, la Société Générale a, par exemple, lancé un appel à projets interne pour «  Inventer la banque de demain  », qui a été un vrai succès malgré l’ampleur du défi, puisqu’en deux mois plus de 17 000 collaborateurs du groupe mondial ont participé. Il est donc important de faire savoir qu’aucun projet n’est trop ambitieux pour porter l’entreprise vers la prochaine étape de sa transformation.

 

Favoriser la rencontre d’une idée et de son porteur

Lorsqu’une entreprise lance une plateforme d’innovation pour que ses collaborateurs y proposent des projets et participent à ceux des autres, tout l’enjeu est de les y faire venir, et surtout revenir. Pour produire cette récurrence, il faut que ceux qui viennent sur la plateforme trouvent des projets qui les intéressent, sans avoir à les chercher.

 

Cette personnalisation est aujourd’hui rendue possible par des innovations technologiques, comme le machine learning qui permet de relier certains utilisateurs à certaines contributions. Concrètement, la machine indexe le contenu de la plateforme et identifie les centres d’intérêt des utilisateurs en fonction de sujets clefs. Une fois ces données rassemblées, il est possible de donner une expérience unique, par des interfaces personnalisées en fonction de leurs profils, et changeante, à mesure que de nouveaux projets sont soumis. C’est ce qui permet de créer de l’engagement et de la récurrence, donc d’augmenter le nombre de projets qui bénéficieront de l’intelligence collective pour naître.

Pour mettre en place une démarche d’innovation collaborative fructueuse pour la transformation de l’entreprise, il faut adopter une approche centrée sur l’utilisateur. Avec l’analyse prédictive, il est même possible d’aller plus loin et de générer des contenus en fonction des attentes des collaborateurs ; donc de savoir quelle orientation donner à l’innovation en fonction de l’engagement global sur la plateforme.

 

 

* Un fablab est un espace de création collaboratif mettant à disposition des outils numériques.